Actualités


Comme promis voici mes impressions sur le Concerto, l’aile biplace de PHI AIR.
J’ai attendu pour finaliser ce test de trouver des situations aérologiques suffisamment variées et des passagers d’expérience et de poids différents pour me faire un avis objectif.
Je n’ai pas pu l’essayer « très peu chargé » faute de passagers très légers.
Le poids de l’aile pour un biplace classique ( non light ) est dans la moyenne avec 7,5 kg.
Une seule taille est disponible 42 m2 pour une fourchette de poids de 120-240 kg.
Le PTV lors des différents vols d’essai était entre 180 à 200 kg.
Les vols ont été réalisés avec des écarteurs rigides et des sellettes Sup’air Minimax et Evasion airbag.
Au déballage, la fabrication semble soignée et le tissus Porcher Skytex 38 devrait avoir une bonne tenue dans le temps.
Le démêlage est simple et on remarque tout de suite un système de trims et un kit oreilles un peu particuliers sur lesquels je reviendrai dans la partie « vol ».
Venons en au fait : le comportement au décollage, en vol et à l’atterrissage.
Pour le décollage, j’ai pu tester le concerto sur 2 situations bien distinctes :
- décollage alimenté, vent de face et dynamique.
- décollage vent de travers faible.
Sur le décollage alimenté, on le sent dès le gonflage, ce biplace est à classer dans la catégorie des ailes très amorties en tangage: une montée très douce, fluide, pas de shoot et une facilité appréciable pour garder l’aile en équilibre avant la course d’élan.
Cela se confirme sur le décollage vent travers faible ou l’on peut temporiser et stabiliser tranquillement sans risquer le déséquilibre en roulis et/ou une perte de vitesse avant la course.
La prise en charge est top dans les deux cas, sans surprise.
En vol ce qui frappe avec le Concerto c’est une combinaison de 2 choses : l’amortissement ( en tangage surtout ), la légèreté et le débattement à la commande au dessus de la moyenne ( relative à un biplace quand même… ).
Le mouvement de roulis quand à lui est amortis sans exagération, ce qui permet au virage de rester ludique et facile, même si le passager n’est pas très actif dans ses appuis sellette.
Grâce à la combinaison de ces différentes qualités ,le vol est très stable et le ressentit est très agréable pour le passager et le pilote ( j’ai testé les deux places ).
Le Concerto n’est pas un monstre de performance en vitesse pure mais le taux de chute de la position « neutre » à « trimé à fond » est très bon.
Il est également très maniable avec peu d’effort aux commandes, ce qui m’a permis de faire 2 jolis vols en conditions faibles.
Le débattement aux commandes est important mais cela n’est pas gênant pour le pilotage.
Il se peut qu’un pilote habitué à un Bi physique et qui shoot soit un peu perturbé par la mise en virage et que cela lui demande un temps d’adaptation sur le ressentit, le timing et le résultat d’une action à la commande. ( au réglage d’origine )
L’inclinaison en virage est facilement gérable, l’aile n’a pas de tendance à plonger en lacet/tangage quand on tourne serré, ce qui contribue grandement à garder un bon taux de chute.
Les trims ressemblent à une poignée qui reste solidaire des élévateurs et qui se clipse sur un aimant. Ils sont facilement réglables, la position neutre repérée par une couture rouge est idéale pour le décollage et l’atterrissage.
En vol si on le ralentit en position trimée, la commande est très douce ( pour un biplace ) et l’amortissement exemplaire.
Si on accélère en position détrimée, la commande devient plus ferme et le gain de vitesse est appréciable. En position détrimée l’amortissement en tangage reste important, ce qui est plutôt rassurant et confortable.
Le kit oreilles est une drisse en Dyneema équipée d’une bille en plastique qui permet de maintenir la position « oreilles fermées » en la coinçant dans un maillon épingle prévu à cet effet. J’avoue que ce système ne m’a pas convaincu à 100 % car j’ai du m’y reprendre à 2 fois pour réussir l’opération… Le Kit est démontable et on peut également faire les oreilles de manière classique, directement avec l’élévateur A extérieur. Ce point n’est pas très important pour moi , je fais rarement les oreilles en biplace. Le Concerto est également très stable dans cette configuration.
A l’atterrissage j’ai pu tester 3 situations différentes, réglage des trims au neutre et charge entre 180 et 200 kg.:
- Brise thermique 15 km/h
- brise légère 5 km/h
- vent nul
Dans tous les cas le flair et la ressource m’ont parus très bons et faciles à obtenir ( sans tour de frein évidemment ).
Dans les 2 premiers cas j’ai eu droit à un arrêt sur place, sans course nécessaire.
Par vent nul la ressource est là mais le pilote et le passager devront faire quelques pas de marche rapide ( tout à fait normal ).
Il est évident que ce ressentit et ce résultat demandent un minimum de précision dans les réglages et les actions ( taille et poids du passager, réglage écarteurs/trims et timing du freinage ) et dépendent étroitement de l’aérologie ( gradient, rafales, turbulence etc. ).
Aucune surprise non plus sur la phase d’atterrissage.
Il est clair que le gros point fort de ce biplace homologué EN A est l’amortissement. Cela ne l’empêche pas d’être maniable, ludique et performant en petites conditions.
Le Concerto est à mon avis un très bon choix pour un pilote de loisir et/ou professionnel qui ne recherche pas la performance en vitesse avant tout, mais plutôt le plaisir, la tranquillité et le confort de vol pour lui et son passager, avec en prime un bon taux de chute.
Merci encore à la société ALPYR pour le prêt de la voile.
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Le Concerto à l'atterrissage !D ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Conditions tranquilles dans le cirque de Floirac pour l’essai de la Maestro, la voile EN B de Phi Air.

Le test a été réalisé avec la sellette cocon Somnium de Nova ( adaptation de la Kortel Kuik 2 ).

Au déballage de l’aile on peut constater une très belle qualité de fabrication. Le tissus Porcher Skytex 27 g/m2 fait son effet en intrados et promet une certaine légèreté, son grand frère le 32 ,sur l’extrados, est un gage de solidité .
Les élévateurs sont fins et le nombre de suspentes aux élévateurs impressionne 2A, 3B, 2C , les commandes et c’est tout. Les 2 B intérieur et 2 C sont non gainées en partie basse.
Seules les 2 suspentes A et la suspente B extérieur ( cravate ) sont gainées en partie basse. La drisse de frein est gainée et très fine.

Comme on peut s’en douter au poids ( 4,7 kg ) , l’aile est légère au gonflage et celui-ci est très efficace et rassurant , aucun flou dans la montée et pas de tendance à dépasser. On ressent dès la première action à la commande ( contact/tempo ) que l’effort est plutôt faible et la sensation précise.

La prise en charge au décollage est franche et rapide.

En vol, l’amortissement fait clairement ressentir qu’on est sous une B. Le mouvement de tangage est très amortis, le roulis juste ce qu’il faut, l’aile est très stable sur sa trajectoire et met tout de suite en confiance.

Cela se confirme, en virage l’effort à la commande est fluide sur tout le débattement, doux au départ et durcissant très sensiblement avant le point de décrochage, de quoi être bien prévenu.

La Maestro se pilote avec peu de débattement ( malgré la grande amplitude de celui-ci ) et le virage est très efficace pour serrer et centrer les petites bulles thermiques.

L’équilibre ( trouvé par le concepteur ) de l’amortissement lacet/tangage lors du virage est très intéressant.
l’aile ne plonge pas et garde sa vitesse dans la rotation.
Le virage se cadence facilement, de manière intuitive, sans avoir nécessairement besoin de piloter la demi aile extérieure .

L’effet de rendu dynamique d’un virage dans le bon timing est très doux, avec un mouvement pendulaire bien amortis.

La Maestro transmet juste les bonnes infos et cela permet d’être performant en montée, même dans des conditions faibles ainsi que dans les phases de recherche du thermique.

Malgré sa légèreté, elle ne perturbe pas les sensations par des mouvements parasites et garde un côté « compact/bloc » appréciable dans cette catégorie.

Elle invite à la laisser voler au maximum. La glisse est très bonne et stable bras hauts et accélérée.
Je n’ai pas constaté de différence notable en vitesse/finesse avec les autres voiles en vol ( Artik, Mentor etc. )

La voile donne des sensations de facilité et de sécurité surprenantes.

Pour finir le vol d’une heure environ : repose au décollage, séquence parfaite pour tester le débattement et la parachutale.

Pour ceux qui connaissent, la repose au déco à Soult est assez technique ( pente, arbres et petite surface ) et notamment en conditions faibles ( pas de dynamique )….

La Maestro est un « petit vélo », son grand débattement est un atout dans ce genre d’exercice. Elle accepte d’être ralentie sans effort et la phase parachutale est simple à trouver et à piloter. L’aile ne s’enfonce pas trop vite et laisse le temps au pilote de relever les mains grâce à des sensations précises.

Résultat repose en douceur réussie, avec une aile que je ne connais que depuis une heure.

La Maestro a tout ce que l’on peut attendre aujourd’hui d’une aile de cette catégorie et c’est ( je pense ) un excellent choix pour un pilote recherchant une aile de cross très tranquille, rassurante, maniable et performante.

Je re-précise ici, que de mon point de vue, la performance d’une aile de catégorie B se mesure dans l’adéquation entre la sensation de sécurité passive et la facilité, le rendement, en montée dans l ‘ascendance. Ceux qui cherchent une aile très sportive et des km/h en plus face au vent accéléré à fond pour la compétition ont énormément de choix en catégorie D ou CCC 😉

Que du plaisir ! Une belle découverte.😀

Merci à Vincent de la société ALPYR ( importateur PHY AIR ) pour le prêt de la voile.
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Derniers vols de la journée avec une belle lumière !D ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook
Voir sur Facebook

Mer de nuages ce matin pour les premiers grands vols ! ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Quelques images de la pente école cet après-midi 🙂 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

On voulait se faire un Opéra...puis en fait on a testé le Concerto 😀😎 à suivre un petit compte rendu de nos impressions sur le biplace de Phi Air 😉 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

2 ailes PHI Air à l'essai à l'école pendant quelques jours :
Le biplace Concerto et la Maestro en taille M/L 😀
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Débriefing de fin de séance avec les pioupious du SUAPS Parapente Limoges 😎 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Aujourd'hui certains ont découvert l'activité et réalisé leurs premiers gonflages et d'autres leurs premiers vols en pente école, bon début pour l'année universitaire 2019/2020 avec le SUAPS Parapente Limoges 😀 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Quelques images de la pente école cet après-midi. Affluence pour la reprise de l'activité avec le SUAPS Parapente Limoges😀 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

21/09/19

Parapente Valley

Photos du journalVol synchronisé à la #coupeicare2019 #coupeicare
Photo : Tom Dardelet
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

21/09/19

Parapente Valley
Voir sur Facebook

Vue sur Gluges et Martel cet après-midi en biplace 🤩 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Merci aux auvergnats pour leur accueil légendaire. Ce stage au Puy-de-Dôme aura permis aux élèves de découvrir un nouveau site, s'initier ou se perfectionner au vol en thermique dans des conditions quasi parfaites pour leur niveau. Ambiance très conviviale, retrouvailles et retour aux sources pour moi sur le site de mes premiers grands vols 😎😃😍 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

14/09/19

Parapente Valley

Stage perfectionnement au Puy de Dôme ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

La Mentor 6 et Mentor 6 Light en taille M PTV 90/110 kg à l'essai en ce moment à l'école 😃 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Ambiance ce soir ! ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

02/09/19

Parapente Valley
Voir sur Facebook

29/08/19

Parapente Valley

Il reste 2 places pour le dernier stage pilotage de la saison du 6 au 9 septembre 2019 ...AVIS aux amateurs 😉 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

C'est moi qui pilote 💪 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Lumière du soir et montgolfières en toile de fond au Roc avec Benjamin 😎 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

En vol avec Benjamin notre navetteman et sa belle Mentor 4 Light 😀 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Changement de lumière à l'ombre d'un nuage 🤩 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Biplace en équipe au Roc 😎 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

L'équipe en vol biplace 😎 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Enjoy & Smile " Le Film " ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

En vol au Roc avec les amis 😀 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

En vol au Roc avec les amis 😀 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Au dessus de Souillac en parapente 😀 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

comme dans un rêve 🤩 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Souillac ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Vol au Roc 😀 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Vol au Roc 😀 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Enjoy & Smile 😀 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Vol en biplace au Roc 😀🤩 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Floirac en Quercy et les falaises de Mirandol 😀 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

En vol avec les élèves dans le cirque de Floirac 😀 ... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook